Ici le taureau camargue est roi.

Depuis longtemps on l’élève pour qu’il puisse s’exprimer dans l'arène lors des courses camarguaises. Ils doivent leurs qualités – intelligence, fougue, agressivité – à leurs conditions d'élevage unique en toute liberté et à la sélection savante du manadier.

Les meilleurs taureaux effectuent de véritables carrières dans les Arènes avant de pouvoir bénéficier d'une retraite paisible et bien méritée, dans les prés qui les ont vu naître.
Depuis 2001, Henri Laurent est Président de l'Association des Manadiers.

Biou d’or
Le Biou d’or est la plus haute récompense qui distingue le meilleur taureau de chaque saison. Avec 12 Biou d'or la Manade Laurent est la plus titrée de Camargue.

Tigre en 1959 et 1960, Caraque en 1962, Loustic en 1965, 1966 et 1967, Gardon en 1974, Goya en 1976, Fidélio en 1985, Filou en 1987, Banco en 1990, Rubis en 1997.

Goya
S’il est un taureau qui a marqué l’univers de la course camarguaise, c’est Goya.
Son nom est connu de tous, ceux qui ont eu la chance de le voir en piste l’ont gardé en mémoire. Doté d’une constitution physique extraordinaire, fougueux, combatif, joueur, intelligent, sauvage… il bouleversait les règles en entrant dans l’arène. Les siennes prévalaient toujours !
Remplissant les plus grandes arènes sur son seul nom, il était capable de prendre le dessus à la moindre erreur ou inattention. Témoignage unique de la Bouvine à ce taureau de légende : une statue lui a été érigée à Beaucaire.
Signe évident de sa popularité : il continuait à recevoir de nombreuses visites lorsque, retraité des arènes, il coulait des jours paisibles dans les près des Marquises.

Les Marquises - 13129 Salin de Giraud - tel. 04 42 86 86 12 - fax 04 42 86 88 32 - Credits photo