La manade Laurent
Une famille
La manade Laurent
Une famille
La manade Laurent
Une famille
Previous
Next

Paul Laurent

La « Pape de la Bouvine » a crée l’élevage en 1944. Passionné, visionnaire, admiré et respecté, il a régné jusqu’à sa disparition sur l’organisation des courses Camarguaises du Sud de la France. Il est un des créateurs du Trophée Taurin qui demeure la compétition la plus prestigieuse de la course camarguaise.
Paul Laurent est le personnage le plus emblématique de la course camarguaise. Surnommé « le Pape », pour le pouvoir qu’il a exercé sur cette discipline tout au long de sa vie, il a non seulement crée sa propre race de taureau de course avec l’achat de ses 20 premières vaches en 1944 , mais a aussi dirigé l’ensemble des arènes du Sud Est de la France : Beaucaire, Châteaurenard, Les Saintes-Maries-de-la-Mer, Fréjus, Lunel, Saint Rémy, Le Grau du Roi, Nîmes avec Ferdinand Aymé, Arles avec Pierre POULY.
Il a œuvré sa vie durant, pour donner à la course camarguaise ses lettres de noblesse , avec notamment la création du Trophée Taurin en 1954 avec les représentants de la presse Georges THIEL et Marius GARDIOL. 
Avec son épouse Marguerite Bon, ils ont élevé leur fils unique Henri entre les terres de Beaucaire et celles de Camargue.

Henri Laurent

Digne successeur de son père, Henri Laurent a fait fructifier l’élevage en atteignant le record non égalé de 13 Biou d’Or. Directeur de nombreuses arènes du sud de la France, organisateurs de concerts avec les plus grandes vedettes, passionné de tauromachie espagnole, amis des plus grands toreros et éleveurs, cavalier émérite, conférencier international sur la Camargue, il a porté sur tous les domaines et sur tous les territoire sa passion de l’élevage familial.

Henri a su faire fructifier l’élevage de son père en lui permettant d’accéder au record historique de récompenses dans l’histoire de la Course Camarguaise avec 13 Biou d’Or (meilleur taureau de l’année). Il continua également l’activité de Directeurs d’arènes en diversifiant les spectacles proposés. Les spectacles de variétés avec les plus grandes vedettes des années 70-80 Joe Dassin, Johnny Hallyday, Sylvie Vartan, Charles Aznavour, Claude François, Guy Lux et les Intervilles, qui lui ont permis de se faire de nombreuses amitiés de le milieu artistique. Il a également contribué à l’introduction des autres tauromachies : il est à l’origine de l’apparition des corridas portugaises en France , avec son ami Manuel Goncalves ; il a organisé de nombreuses corridas qui l’ont conduit à des amitiés fidèles avec les plus grands toreros tels que El Cordobes, Litri, Paco Ojeda, et de très grands éleveurs tels que Juan Pedro Domecq. Il créa son élevage de chevaux Camargue avec sa marque du Trident ; il a été l’heureux propriétaire d’Estérel très grand cheval de tri. Il fut Président des Manadiers de 2002 à 2006 ; administrateur au conseil de la Fondation Parc de Camargue ; vice président de la fédération Française course camarguaise. Il donna de nombreuses conférences sur la tauromachie camarguaise dans le monde entier : à Mexico pour l’Alliance Française, à la Sorbonne à Paris, USA, Portugal, Espagne.
En 2008, Henri est fait chevalier de la Légion d’Honneur.

Annie Laurent

Annie, issue d’une très ancienne famille d’éleveur est l’épouse d’Henri. Elle l’accompagne chaque jour et en toute circonstances à cheval. Elle a inventé et mis en oeuvre le concept d’activité réceptive dans une manade Camarguaise dans les années 70, ce qui lui a permis de gagner la confiance puis d’accueillir le gotta artistique, économique et politique.

Annie est la descendante d’une des plus anciennes familles d’éleveurs en Camargue, la famille LESCOT. Annie épouse Henri en 1964. Grande cavalière depuis sa plus tendre enfance, elle suit son mari à cheval en toutes circonstances.
Elle est dans les années 70, parmi les premières à avoir créé l’activité réceptive en Camargue afin de découvrir et partager un instant de la vie d’une manade. Annie a impulsé la superbe réputation du Domaine Les Marquises, par tout le soin qu’elle a apporté à chacune des réceptions.
Les grands de ce monde lui ont fait confiance pour l’organisation de leurs fêtes privées ou professionnelles, ou leur mariage : Comité Colbert, l’Oréal, Dassault, le petit fils de l’Empereur du Japon, Premier Ministre chinois, grands photographes, cinéastes, couturiers…
Annie porte haut les couleurs de la Camargue. Lorsqu’elle n’est pas revêtue de sa tenue de gardian quotidienne on la retrouve en costume d’Arles fréquemment pour recevoir ses amis au mas, ou participer aux fêtes traditionnelles. Elle reçoit la médaille de la courtoisie française en 1996.

Estelle & Patrick Laurent

Troisième génération de manadier, Patrick et son épouse Estelle ne se contentent pas de maintenir la Manade. Animés par le même esprit d’entreprise que leurs parents ils en développent les activités d’élevage autant que de réception.

Parallèlement, Patrick, passionné de chevaux acquière une solide réputation de cavalier et de dresseur qui l’amène dans le monde entier et sur de nombreux plateaux de tournage.
Manadier dans ses gènes, Patrick, fils d’Henri et Annie a repris avec passion et compétence la Manade. Il s’est appliqué sans relâche dans le développement de l’élevage de taureaux mais aussi de chevaux des Marquises.

Tout en maintenant la race de chevaux Camargue au sein de l’association des éleveurs, avec notamment son étalon Delice di Marquiso, Patrick a crée en 2003 sa propre race de chevaux en croisant ses juments Camargue avec un étalon Quater Horse.
Patrick est un cavalier reconnu dans le milieu des chevaux de travail après avoir fait ses armes chez des cavaliers de prestige, en Espagne, au Portugal et aux USA. Il a remporté de nombreux prix dans la monte Camargue (concours de tri, concours de ferrade) mais aussi en monte américaine, une autre de ses passions (3ème au Championnat du Monde de Team Penning en 2006).
Patrick a aussi diversifié l’élevage. Il est le premier à introduire en Camargue, en 2000, des vaches de race Angus, vues aux USA lors de ses nombreux voyages et qu’il souhaitait importer pour leur couleur noire et leur qualité exceptionnelle de viande.
Il a été Raseteur 2 ans cornes nues. C’est sous l’impulsion de Patrick que le Domaine Les marquises devient BIO en 2005.
Patrick épouse Estelle en 1997, diplômée de la faculté de droit d’Aix en Provence, mais également mannequin pour SOULEIADO, le groupe GARELLA et de nombreuses autres marques…
Ensemble ils développent les réceptions des Marquises à l’international grâce à leurs voyages annuels aux USA et ils n’ont de cesse de maintenir la réputation des réceptions des Marquises (Ferrari, Mercedes, Laboratoires, Eiffage, Vinci, etc ….).
En s’appuyant sur la beauté de paysage des marquises et sur le talent de Patrick pour dresser les chevaux Ils développent aussi l’activité shooting (Hermes, Vogue Australia, Vogue USA, tournages de pub (Groupama), de clips, de téléfilms et films, avec les plus grands réalisateurs tels que Jacques Perrin, Luc Besson et Jacques Malaterre.

Paul Laurent

Né en 2004 Paul incarne la 4ème génération de cette lignée d’éleveurs, ancrés dans leur territoire. Dès ses 3 mois, son père le prenait avec lui devant sa selle pour parcourir la propriété.
Après un poney bien vite trop petit, puis Socrate, le cheval plus âgé de son grand père vite jugé trop tranquille, il s’approprie PHOENIX di Marquiso, issu du croisement de son père. Paul est très fier de représenter le métier de sa famille aux différentes manifestations traditionnelles et de participer à toutes les activités du Mas.

Paul
LAURENT

La « Pape de la Bouvine » a crée l’élevage en 1944. Passionné, visionnaire, admiré et respecté, il a régné jusqu’à sa disparition sur l’organisation des courses Camarguaises du Sud de la France. Il est un des créateurs du Trophée Taurin qui demeure la compétition la plus prestigieuse de la course camarguaise.
Paul Laurent est le personnage le plus emblématique de la course camarguaise. Surnommé « le Pape », pour le pouvoir qu’il a exercé sur cette discipline tout au long de sa vie, il a non seulement crée sa propre race de taureau de course avec l’achat de ses 20 premières vaches en 1944 , mais a aussi dirigé l’ensemble des arènes du Sud Est de la France : Beaucaire, Châteaurenard, Les Saintes-Maries-de-la-Mer, Fréjus, Lunel, Saint Rémy, Le Grau du Roi, Nîmes avec Ferdinand Aymé, Arles avec Pierre POULY.
Il a œuvré sa vie durant, pour donner à la course camarguaise ses lettres de noblesse , avec notamment la création du Trophée Taurin en 1954 avec les représentants de la presse Georges THIEL et Marius GARDIOL.
Avec son épouse Marguerite Bon, ils ont élevé leur fils unique Henri entre les terres de Beaucaire et celles de Camargue.

Henri
LAURENT

Digne successeur de son père, Henri Laurent a fait fructifier l’élevage en atteignant le record non égalé de 13 Biou d’Or. Directeur de nombreuses arènes du sud de la France, organisateurs de concerts avec les plus grandes vedettes, passionné de tauromachie espagnole, amis des plus grands toreros et éleveurs, cavalier émérite, conférencier international sur la Camargue, il a porté sur tous les domaines et sur tous les territoire sa passion de l’élevage familial.
Digne successeur de Paul, Henri a su faire fructifier l’élevage de son père en lui permettant d’accéder au record historique de récompenses dans l’histoire de la Course Camarguaise avec 13 Biou d’Or (meilleur taureau de l’année). Il continua également l’activité de Directeurs d’arènes en diversifiant les spectacles proposés. Les spectacles de variétés avec les plus grandes vedettes des années 70-80 Joe Dassin, Johnny Hallyday, Sylvie Vartan, Charles Aznavour, Claude François, Guy Lux et les Intervilles, qui lui ont permis de se faire de nombreuses amitiés de le milieu artistique. Il a également contribué à l’introduction des autres tauromachies : il est à l’origine de l’apparition des corridas portugaises en France , avec son ami Manuel Goncalves ; il a organisé de nombreuses corridas qui l’ont conduit à des amitiés fidèles avec les plus grands toreros tels que El Cordobes, Litri, Paco Ojeda, et de très grands éleveurs tels que Juan Pedro Domecq. Il créa son élevage de chevaux Camargue avec sa marque du Trident ; il a été l’heureux propriétaire d’Estérel très grand cheval de tri. Il fut Président des Manadiers de 2002 à 2006 ; administrateur au conseil de la Fondation Parc de Camargue ; vice président de la fédération Française course camarguaise. Il donna de nombreuses conférences sur la tauromachie camarguaise dans le monde entier : à Mexico pour l’Alliance Française, à la Sorbonne à Paris, USA, Portugal, Espagne.
En 2008, Henri est fait chevalier de la Légion d’Honneur.

Annie
LAURENT

Annie, issue d’une très ancienne famille d’éleveur est l’épouse d’Henri. Elle l’accompagne chaque jour et en toute circonstances à cheval. Elle a inventé et mis en oeuvre le concept d’activité réceptive dans une manade Camarguaise dans les années 70, ce qui lui a permis de gagner la confiance puis d’accueillir le gotta artistique, économique et politique.
Annie est la descendante d’une des plus anciennes familles d’éleveurs en Camargue, la famille LESCOT. Annie épouse Henri en 1964. Grande cavalière depuis sa plus tendre enfance, elle suit son mari à cheval en toutes circonstances.
Elle est dans les années 70, parmi les premières à avoir créé l’activité réceptive en Camargue afin de découvrir et partager un instant de la vie d’une manade. Annie a impulsé la superbe réputation du Domaine Les Marquises, par tout le soin qu’elle a apporté à chacune des réceptions.
Les grands de ce monde lui ont fait confiance pour l’organisation de leurs fêtes privées ou professionnelles, ou leur mariage : Comité Colbert, l’Oréal, Dassault, le petit fils de l’Empereur du Japon, Premier Ministre chinois, grands photographes, cinéastes, couturiers...
Annie porte haut les couleurs de la Camargue. Lorsqu’elle n’est pas revêtue de sa tenue de gardian quotidienne on la retrouve en costume d’Arles fréquemment pour recevoir ses amis au mas, ou participer aux fêtes traditionnelles. Elle reçoit la médaille de la courtoisie française en 1996.

Estelle & Patrick
LAURENT

Troisième génération de manadier, Patrick et son épouse Estelle ne se contentent pas de maintenir la Manade. Animés par le même esprit d’entreprise que leurs parents ils en développent les activités d’élevage autant que de réception.
Parallèlement, Patrick, passionné de chevaux acquière une solide réputation de cavalier et de dresseur qui l’amène dans le monde entier et sur de nombreux plateaux de tournage.
Manadier dans ses gènes, Patrick, fils d’Henri et Annie a repris avec passion et compétence la Manade. Il s’est appliqué sans relâche dans le développement de l’élevage de taureaux mais aussi de chevaux des Marquises.
Tout en maintenant la race de chevaux Camargue au sein de l’association des éleveurs, avec notamment son étalon Delice di Marquiso, Patrick a crée en 2003 sa propre race de chevaux en croisant ses juments Camargue avec un étalon Quater Horse.
Patrick est un cavalier reconnu dans le milieu des chevaux de travail après avoir fait ses armes chez des cavaliers de prestige, en Espagne, au Portugal et aux USA. Il a remporté de nombreux prix dans la monte Camargue (concours de tri, concours de ferrade) mais aussi en monte américaine, une autre de ses passions (3ème au Championnat du Monde de Team Penning en 2006).
Patrick a aussi diversifié l’élevage. Il est le premier à introduire en Camargue, en 2000, des vaches de race Angus, vues aux USA lors de ses nombreux voyages et qu’il souhaitait importer pour leur couleur noire et leur qualité exceptionnelle de viande.
Il a été Raseteur 2 ans cornes nues. C’est sous l’impulsion de Patrick que le Domaine Les marquises devient BIO en 2005.
Patrick épouse Estelle en 1997, diplômée de la faculté de droit d’Aix en Provence, mais également mannequin pour SOULEIADO, le groupe GARELLA et de nombreuses autres marques...
Ensemble ils développent les réceptions des Marquises à l’international grâce à leurs voyages annuels aux USA et ils n’ont de cesse de maintenir la réputation des réceptions des Marquises (Ferrari, Mercedes, Laboratoires, Eiffage, Vinci, etc ….).
En s’appuyant sur la beauté de paysage des marquises et sur le talent de Patrick pour dresser les chevaux Ils développent aussi l’activité shooting (Hermes, Vogue Australia, Vogue USA, tournages de pub (Groupama), de clips, de téléfilms et films, avec les plus grands réalisateurs tels que Jacques Perrin, Luc Besson et Jacques Malaterre.

Paul
LAURENT

Né en 2004 Paul incarne la 4ème génération de cette lignée d’éleveurs, ancrés dans leur territoire. Dès ses 3 mois, son père le prenait avec lui devant sa selle pour parcourir la propriété.
Après un poney bien vite trop petit, puis Socrate, le cheval plus âgé de son grand père vite jugé trop tranquille, il s’approprie PHOENIX di Marquiso, issu du croisement de son père. Paul est très fier de représenter le métier de sa famille aux différentes manifestations traditionnelles et de participer à toutes les activités du Mas.

Les Marquises – 13129 Salin de Giraud – Tél. 04 42 86 86 12 – Fax 04 42 86 88 32